Les Cahiers Du CRASC

Centre de Recherche en Anthropologie Sociale et Culturelle

Index des cahiers

Les cahiers du Crasc, N° 04, Turath n° 2, 2002, p. 7-8 | Texte Intégral




 

 Amine DELLAI et Rahmouna MEHADJI

 

 

Le projet "Patrimoine Culturel en Algérie" s'articule, dans sa première phase, autour de deux grandes formes culturelles: les productions orales (récitées ou chantées) et les formes écrites (traditionnelles et modernes). Il a pour ambition d'entreprendre prioritairement un travail scientifique de collecte, d'étude et de valorisation de ces productions. Parallèlement, il s'agira de rassembler, d'ordonner et de faire connaître l'ensemble des travaux (recueils, études, reproductions et productions) qui, depuis plusieurs siècles, ont, à titre accessoire ou principal, recueilli et étudié ces productions. Cette recherche aura également, étant donné l'ampleur de la tâche et de la production, à participer à la constitution d'un réseau national, maghrébin et méditerranéen afin d'élargir la perspective, confronter les expériences et mobiliser les ressources matérielles et documentaires.

Objectifs et impacts

Plusieurs objectifs sont visés par notre groupe. Le premier est de repérer ou d'évaluer l'état de certaines formes culturelles (poésie, conte, chant, etc.) en contexte (rituel, routinier ou professionnel) et dans leur espace géographique d'origine. En second lieu de procéder à un travail de collecte et d'établissement des diverses productions selon les méthodologies idoines pour chaque catégorie. Enfin, le troisième objectif est de valoriser les productions  repérées et établies à travers leur diffusion sous toutes formes et supports possibles (anthologies, recueils, fac-similés, enregistrements audio et vidéo, sites internet, etc.)

Trois types d'impacts sont projetés :

- La constitution de base de données, de répertoires, de corpus et de documents qui serviront d'outils de travail pour les chercheurs nationaux et internationaux aussi bien dans le domaine spécifique de l'étude des productions culturelles que pour les autres disciplines (histoire et sociologie par exemple).

- Le second touche le secteur des producteurs culturels (institutions, organismes privés, organisations internationales: UNESCO, ALESCO, artistes, etc.)  Il se définit, d'une part, à travers l'exploitation des données en matière de recensement des productions culturelles dans la perspective de programmes de valorisation nationaux, régionaux ou internationaux D'autre part, il peut constituer un fonds d'inspiration ou d'adaptation pour les artistes.

- Enfin le troisième impact vise à la fois un large public qui pourra trouver une source de connaissance ou de re-connaissance de ces expressions culturelles et un public plus ciblé de scolaires et d'universitaires qui aura à sa disposition, dans la plupart des cas, des documents rarement disponibles dans les manuels et la documentation pédagogique traditionnelle.

 

 

Chef de projet : Hadj MILIANI 

 

Membres :

Ahmed Amine DELLAI, Rahmouna MEHADJI,

Ourida NEMMICHE, Fatma HAMANE.